BlOGM

Nombre total de
pages visitées = 293917

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 18 novembre 2005

Icann Censure

internet_black_holes "Les ONG accusent quinze Etats de censurer la liberté d'expression sur Internet..." titre Le Monde dans son édition du 18 novembre. C'est un fait ! mais juste une remarque en passant et faisant suite au billet précédent. Le contrôle d'Internet et la main mise sur la circulation de l'information est aussi une prérogative des Etats Unis...

Lire la suite

I cann, I want, I do

Icann ONU "Je peux je veux je fais". Nouvelle version du "veni,vidi,vici" du Caius Julius Caesar Americanus.
En lisant l'article compte rendu des résultats du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) dans Libération du 16 novembre, on ne peut que sourire : "Internet: le sommet de Tunis accouche d'un forum". Bien sûr, on peut (devrait) lire "accouche d'une souris"...Mais plus surprenant le texte de l'article prend au sérieux les commentaires de Jean-Michel Hubert, l'ambassadeur français au SMSI qui s'est ouvert mercredi matin à Tunis, disant que "l'essentiel a été sauvegardé" ???
A croiser avec ceux de David Gross, le principal négociateur américain qui fait une interprétation tout à fait différente de l'accord: «Nous n'avons pas changé quoi que ce soit en ce qui concerne le rôle de l'administration américaine sur les aspects techniques qui nous inquiétaient beaucoup».
L'europe (et les Pays en Voie de Développement avec elle) ne cherche-t-elle pas à masquer un camouflet éloquent ? Quel a été le moyen de pression des Etats Unis pour arriver à un tel résultat de statu quo de fait plus que de compromis en réalité ? Et compte tenu que l'enjeu fort de ce sommet était mis sur la gouvernance de l'Internet n'est-on pas conduit à penser comme Robert Ménard, le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), interdit d'entrée en Tunisie où il venait participer à ce sommet que "Ce qui est scandaleux, se plaint Ménard, c'est que toute cette mascarade se déroule avec l'approbation de l'ONU." ?

Lire la suite

dimanche 13 novembre 2005

Tony Blair et l'Habeas Corpus

habeas corpus Peu commenté du fait de l'actualité des violences urbaines en France, il convient cependant de souligner l'échec de Blair aux Communes : les députés britanniques ont refusé de porter à 90 jours la garde à vue pour les suspects de terrorisme contre 14 jours actuellement. C'est la première défaite de Blair depuis son élection en 1997. Le fait peut apparaître anodin mais il est le signe d'une résistance des forces de Liberté contre les avancées de BigBrother. Au pays de l'Habeas Corpus, cette procédure exorbitante est dénoncée comme «une forme d'internement», ainsi que le résument l'organisation des droits de l'homme Liberty et tous les opposants. «Jusqu'où entamerons-nous nos libertés pour nous défendre?», interroge Liberty. Une question qui sera certainement posée avec le projet de Sarkozy. La loi antiterroriste de Blair contestée à Londres

Lire la suite

dimanche 6 novembre 2005

La CNIL contre BigBrother

logo_CNIL Un peu en écho à mon billet précédent sur "l'économie de la peur". Le 26 octobre, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire, a présenté un projet de loi relatif à la lutte contre le terrorisme et portant dispositions diverses relatives à la sécurité et aux contrôles frontaliers. On y trouve un menu de mesures "(propres à rassurer le Citoyen)" "(inquiétantes)" (je ne sais plus dans quel ordre mettre les parenthèses ou les guillemets...) : vidéosurveillance ; renforcement du contrôle des déplacements et des échanges téléphoniques et électroniques, des traitements automatisés de données à caractère personnel (pour le détail voir directement sur le site du premier ministre le menu: ...La CNIL réagit...

Lire la suite